Pesticides et engrais


La Ville de Granby a adopté en juin dernier une nouvelle réglementation concernant l’utilisation des pesticides et des engrais sur son territoire. Les pesticides sont des produits nocifs dont l’utilisation est susceptible de représenter un risque pour la santé et d'entraîner la contamination de l’eau, de l’air et des sols. Il importe de prendre les mesures nécessaires pour en limiter leur utilisation. Cependant, lorsqu’il est essentiel d'utiliser les pesticides, cela doit être fait dans le respect de la santé des citoyens et de l’environnement.

Le règlement 0566-2015 est entré en vigueur  le 1er janvier 2016 et s’applique à l’ensemble du territoire de la ville, à l’exception des terres cultivées à des fins agricoles et des terrains de golf. Dorénavant, l’utilisation et l’application de pesticides, à l’exception des pesticides à faible impact, sont interdites à l’extérieur des bâtiments.

Quelles sont les obligations pour les propriétaires ? (sommaire du règlement)

Si lors d'une infestation, toutes les alternatives respectueuses de l’environnement et de la santé n'offrent aucun succès, les propriétaires peuvent se procurer gratuitement auprès de la Ville un permis temporaire pour permettre l’application de pesticides, autres qu’à faible impact, sur leur terrain. La demande de permis devra notamment être accompagnée d’une attestation d’un expert qualifié afin de confirmer l’infestation. À noter que l’attestation devra décrire l’historique du problème et la démarche utilisée pour prévenir et/ou contrer le problème visé par la demande. Un propriétaire qui omet de se procurer un permis temporaire avant de procéder à l’application de pesticides sur son terrain se rend passible d’un constat d’infraction.

Quelles sont les obligations pour les entrepreneurs ? (sommaire du règlement)

Les entrepreneurs sont tenus de se procurer un certificat d’enregistrement annuel auprès de la Ville au coût de 250 $ s’ils souhaitent offrir leurs services pour l’application de pesticides, de pesticides à faible impact, d’engrais, d’agent de lutte biologique ou de supplément sur le territoire de la municipalité. L’enregistrement annuel impliquera également la remise à la Ville d’un registre annuel qui comprendra les pesticides appliqués, dont les pesticides à faibles impacts, pour chacun des clients servis dans la municipalité. Un entrepreneur qui omet de se procurer son certificat d’enregistrement auprès de la Ville avant d’exercer ses services sur le territoire se rend passible d’obtenir un constat d’infraction.

Cliquez ici pour obtenir un modèle du registre annuel. (fichier Excel)

Qu'est-ce qu'un pesticide à faible impact ?

L’Agence de réglementation de lutte antiparasitaire (ARLA) désigne certains pesticides comme étant des biopesticides. La définition de biopesticide englobe :

  • Un agent microbien, c'est-à-dire un microorganisme (bactérie, champignon, virus, protozoaire ou algue) trouvé à l'état naturel ou génétiquement modifié.
  • Un pesticide biochimique, c'est-à-dire une substance naturelle ou synthétique fonctionnellement identifiée, qui lutte contre les parasites à l'aide de mécanismes non toxiques. Les pesticides biochimiques comprennent, sans toutefois s'y limiter, les économes (dont les phéromones) et les extraits de plante.

L'on entend également comme étant des pesticides à faible impact :


Formulaire de demande de permis temporaire

Formulaire de demande de certificat d'enregistrement annuel


Pour plus d'information, vous pouvez consulter le site web du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Pour consulter le règlement 0566-2015.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à joindre la Division de l’environnement par courriel à environnement@ville.granby.qc.ca ou par téléphone au 450 361-6000. Il est possible d'appeler la ligne Info-pesticide au 450 361-6137.


Trucs et astuces pour une pelouse en santé
  • Profitez du printemps ou de l’automne, lorsque votre pelouse est clairsemée, pour sursemer votre pelouse avec du trèfle ou un mélange de semences variées pour favoriser sa biodiversité et augmenter sa résistance. Cela facilitera également son entretien.
  • Conservez votre pelouse à une hauteur moyenne se situant entre 7,5 et 10 cm, de sorte que seulement le tiers des feuilles soit coupé lors de la tonte. Cela permettra un certain contrôle de la présence d’insectes et de mauvaises herbes.
  • Pratiquez l’herbicyclage à l’aide d’une tondeuse munie d’une lame déchiqueteuse afin que le gazon coupé demeure au sol.
  • Évitez d’arroser votre pelouse fréquemment avant les canicules du mois de juin. Cela favorisera le développement des racines plus en profondeur. Arrosez moins souvent, mais plus longtemps.
  • Aérez annuellement votre sol afin d’éviter que ce dernier ne soit trop compact (carottage).
  • Étendez quelques centimètres de compost sur votre pelouse 2 fois par année, au printemps et à la fin de l’été, afin d’améliorer la qualité du sol. En nourrissant les organismes qui y vivent, vous réduisez le besoin d’engrais et favorisez une rétention d’eau.

Prenez connaissance du dépliant L'écopelouse, une pelouse durable et en santé !

Jardin écologique

Voici quelques lignes directrices que vous permettront d’entretenir votre jardin le plus naturellement possible :

  • N’utilisez pas de pesticides, si vous devez absolument le faire, remplacez-le par des produits à faibles impacts ou des recettes maison.
  • Créez un jardin qui demande peu d’eau et placez les plantes dans leurs niches écologiques, choisissez la bonne plante pour le bon endroit.
  • Faites votre compost et utilisez-le dans votre jardin.
  • Laissez les débris organiques (feuilles mortes, brindilles, etc.) sur vos plates-bandes.
  • Déposer entre 3 et 6 pouces de paillis sur vos plates-bandes la première année, cela permet de conserver plus longtemps l’humidité du sol.
  • Plantez des plantes indigènes et des arbustes à fruits afin de varier les espèces d’oiseaux qui vous rendent visite et qui sont des alliés aux jardins.

Gestion environnementale des aménagements paysagers municipaux

Les aménagements paysagers municipaux sont créés et entretenus par la Division des parcs du Service des travaux publics. Cette dernière a notamment mis en place une politique sans pesticide. Aucun pesticide n’est utilisé sur les superficies aménagées, et seuls des engrais naturels pour l’amendement des terrains sont utilisés.

La Ville s’engage à n’effectuer qu’une seule coupe, après la mi-septembre, sur ses terrains vacants afin de favoriser la reproduction des pollinisateurs, particulièrement les monarques, qui sont sensibles à la tonte des espaces publics naturels. L’implantation de préfleuri permettra également le choix de semences favorables à leur reproduction.

Qu'est-ce qu'un pré fleuri ?

Un pré fleuri correspond à un paysage de type prairie, mais particulièrement riche en fleurs. Il peut être naturel ou créé de toute pièce par l’homme, pour des raisons décoratives ou écologiques. Les prés fleuris sont des habitats particulièrement propices aux pollinisateurs.

Des essais de semences pour la création de prés fleuris ont été implantés dans trois parcs de la ville :

  • le parc Richard
  • le parc Brunet
  • le parc Daniel-Johnson

En plus d’être viables d’un point de vue environnemental, les prés fleuris deviennent économiques à long terme. En effet, le fauchage entraîne des dépenses de l’ordre de 0,40 $/m2 et les prés fleuris environ 0,86 $/m2, mais uniquement pour les trois premières années. L’entretien sera assuré par le Service des travaux publics, de même que la surveillance de l’évolution de la plantation.

Implantation de plantes comestibles et mellifères (produisant du nectar) dans les plates-bandes de la ville

Plusieurs arbres fruitiers, arbustes, herbes aromatiques, légumes et fleurs comestibles sont introduits dans les plates-bandes de la ville. On y trouve notamment les essences suivantes :

  • Tilleul américain
  • Pommetier
  • Noyer
  • Érable
  • Chêne
  • Marronnier
  • Bleuet
  • Rosiers rustiques
  • Viorne
  • Amélanchier
  • Hémérocalle
  • Hostas
  • Agastache
  • Sanguisorba
  • Échinacée
  • Fougères à l’autruche
  • Ail décoratif
  • Fenouil
  • Artichaut
  • Rumex
  • Basilic pourpre
  • Lavande
  • Chou
  • Chou kale
  • Bette à carde
  • Patate douce

La Ville de Granby diffuse régulièrement de l’information afin de favoriser le développement durable, en offrant notamment des conférences gratuites. De plus, un programme d’échange de plantes a été entrepris depuis quelques années pour permettre aux citoyens de se procurer des plantes gratuitement et de bénéficier de conseils auprès des horticulteurs. Enfin, nous distribuons plusieurs matériaux essentiels à l’agriculture durable à certains organismes : bois raméal fragmenté, compost de feuilles mortes, etc.