Quartiers blancs

La Ville adhère, depuis quelques années déjà, à la stratégie québécoise pour une gestion environnementale des sels de voirie mise en place conjointement par cinq ministères et organismes. Cette approche innovatrice vise une utilisation plus écologique des sels déglaçants et abrasifs, tout en assurant la sécurité des usagers, piétons et véhicules.

Ainsi, seuls des abrasifs (petites pierres fracturées) sont employés dans l’entretien hivernal des rues pour cinq quartiers blancs qui sont répartis sur un territoire de 29 km2, soit près de 83 % de la superficie totale de la ville. Rappelons que le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a exigé avant d’autoriser certains développements résidentiels à proximité de milieux naturels fragiles, qu’ils soient désignés quartiers blancs.

Les sels de déglaçage nuisent de plusieurs façons à la faune, à la flore et aux infrastructures. Ils dégradent les milieux humides (tourbière, marais, marécage), les cours d’eau et les lacs et diminuent la biodiversité des poissons, des amphibiens et des oiseaux. Plus précisément, ces sels :

  • Sont considérés comme un produit toxique depuis 2001 par la Loi canadienne sur la protection de l’environnement ;
  • Accélèrent le dépérissement des arbres en affectant les bourgeons, les feuilles et les branches ;
  • Contaminent l’eau souterraine, donc les puits artésiens, par la migration des ions de chlorure ;
  • Corrodent le béton, l’acier, les carrosseries des voitures, tout comme nos bottes et pantalons ;
  • Changent le pH du sol ;
  • Attirent les cerfs de Virginie, orignaux et oiseaux, augmentant ainsi le risque de collision ;
  • Favorisent la présence d’herbe à poux aux abords des routes.

Par sa politique de déneigement, la Ville de Granby s’assure de maintenir des conditions routières sécuritaires sur tout son territoire. Une attention particulière sera portée dans ces cinq quartiers et, si nécessaire, les citoyens sont invités à signer la présence de routes glissantes :

  • En semaine de 8 h à 17 h aux Travaux publics au 450 776-8366
  • Soir et fin de semaine au Service de police au 450 776-3333

L'importance de modifier votre conduite

Il est très important que vous adaptiez votre conduite en conséquence en abaissant votre vitesse et en freinant à l'avance sans bloquer les roues, ce qui permet à l'abrasif de rester en place.

Pendant toute la saison, une attention particulière sera portée aux conditions routières dans ces six secteurs et, si nécessaire, les opérations seront adaptées afin de maintenir le même niveau de sécurité que par les années passées.

Cette façon de faire comporte plusieurs avantages. Elle permet à la municipalité de protéger ses milieux humides naturels et aux citoyens de protéger leurs puits des effets nocifs du sel. L’accumulation des sels de voirie dans les écosystèmes peut représenter une menace pour la flore, ainsi que pour les eaux de surface et souterraines. Comme les sels de voirie sont identifiés en tant que produits toxiques dans le cadre de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement et qu’il n'existe toujours aucune solution au sel ou à tout autre chlorure, le Service des travaux publics modifie ses pratiques d'intervention dans les quartiers les plus vulnérables.

Saviez-vous que :

  • Au centre-ville, la proportion d’abrasif et de sel déglaçant est de 25 à 75 % selon les conditions climatiques.

  • Même après décontamination, l’utilisation et la valorisation d’abrasifs sont moins coûteuses et plus écologiques que les sels de déglaçage.

Acrobat Reader est nécessaire pour visionner les informations. Cliquez ici pour le télécharger